Image Image Image Image Image

Le parc

Créé sur la colline Moc d’ Souris, à l’initiative de Napoléon III, en collaboration avec le Baron Haussmann, le Parc Montsouris est le plus grand parc de Paris après celui des Buttes Chaumont.

La colline de Moc Souris était couverte d’herbages dont les maraîchers tiraient l’énergie (charbon de terre) pour leurs pépinières qui se développaient aux alentours.

slide4

Le quartier du Parc a tout d’abord été célèbre pour son sous-sol… les carrières de Montsouris étaient exploitées pour l’extraction de pierres destinées à la construction.

Un rapport du 18e siècle précise même que la pierre de taille de Montsouris était sans conteste la meilleure et la plus dure employée dans les Bâtiments de Paris.

Les travaux d’aménagement du Parc s’achèvent en 1878, après avoir été interrompus par la guerre de 1870.

Ces travaux sont confiés à Alphand, chef de service des Promenades de Paris, et au paysagiste Barillet-Deschamps.

La mode, à l’époque, est aux jardins anglais tant admirés par Napoléon III. Alphand et Barillet-Deschamps, intégrant les idées qui ont cours en France, définissent un style original dont le retentissement est considérable.

Il faut préciser qu’Alphand est, pour Paris, un véritable Préfet des travaux sous l’empire ; en 37 ans, il transforme les bois de Boulogne et de Vincennes, les Champs Elysées, le Parc Monceau ; il crée les parcs des Buttes Chaumont, de Montsouris, du Champs de Mars et la plupart des squares de quartier en commençant par celui de la Tour Saint-Jacques.

Dans le lac artificiel, alimenté par une cascade, elle-même alimentée par la Bièvre, se baignent cygnes et colverts.

Harmonie des allées, sentiers d’approche et de contemplation, diversité de la faune et flore : tout a été conçu pour le plaisir de la promenade !

terrasse-galerie